Passif obligatoire au Luxembourg

À compter du 1er janvier 2017, le passif devient le standard obligatoire pour toute nouvelle construction en territoire luxembourgeois. Une mesure pour se préparer aux exigences européennes pour 2020.

UN TOP DÉPART MÛREMENT PRÉPARÉ

À compter du 1er janvier 2017, le Luxembourg aura un des standards de construction les plus performants au monde. La classe d’efficacité AAA, qui existe dans le pays depuis plusieurs années, devient le standard officiel. Il exige d’un bâtiment qu’il soit de niveau passif, en s’attachant aux questions d’efficacité énergétique, de performance thermique, mais aussi d’impact environnemental.

Dès 2013, un vaste programme d’aides avait été mis en place pour initier cette transition. Les aides Primehouse étaient ainsi conditionnées à des critères stricts, comme le besoin de chauffage (22kWh/(m².an)), l’étanchéité à l’air (≤0.6/h), la présence d’une VMC avec récupération de chaleur ou encore l’absence de climatisation.

En 2017, les citoyens luxembourgeois pourront s’appuyer sur de nouvelles aides, réunies en guichet unique, pour financer leurs projets performants.

ANTICIPER LA LÉGISLATION EUROPÉENNE

Pourquoi une telle implication ? Tout simplement pour anticiper le coup de sifflet de l’Union Européenne en 2020. En effet, d’ici 3 petites années, la directive NZEB (Nearly Zero Energy Building) doit prendre effet ; elle exige de toute nouvelle construction une consommation d’énergie quasiment nulle.

Dès 2010, cette directive, aussi appelée « Performance énergétique du bâtiment », émettait des objectifs clairs pour 2020. Et la Commission est d’ores et déjà prête pour un point d’avancement dans les états de l’Union.
La ligne est tracée, le but fixé : ne manque plus que la volonté politique pour obtenir d’aussi beaux résultats en France…

 

Source :